Après l'arrestation de Capleton pour viol, son avocat dénonce le « simulacre d’enquête » de la police

Kingston Jamaïca. Le 14 mai 2018

L’avocat Christopher Townsend, qui représente le populaire artiste de reggae, connu sous le nom de « King of Fyah » Capleton, accusé de viol, plaide que son client est victime d’une tentative d’extorsion de fonds.

Christopher Townsend a indiqué au journal « Jamaica Observer », le samedi 12 mai 2018, qu’il avait reporté ces faits à la police, mais que les enquêteurs n’ont accordé aucune attention à la parole de la défense.

« Nous avons fait un rapport à la police indiquant que nous étions victime d’une tentative d’extorsion de fonds. Mon hypothèse est que cette jeune femme a dans le même temps fait une déclaration à la police. Nous avons plusieurs preuves, notamment des messages vocaux et des messages Whatsapp, qui renforcent nos allégations sur les faits d’extorsions dont mon client est victime. CISOCA, le Bureau d’investigations des agressions sexuelles, ne semblent pas intéressé par les preuves solides qui contredisent l’accusation » déclare Christopher Townsend.

L’avocat dénonce également une manière irresponsable de conduire l’enquête : « Leur investigation n’est pas complète. Ils se contentent de simples déclarations. Personne n’a mené une vraie enquête, et nous nous retrouvons être victimes de ce que l’on peut qualifier d’enquête « sans queue ni tête » et d’approche à l’opposé de ce que l’on peut attendre d’un service d’investigation de la police, particulièrement le CISOCA.

Source: Jamaica Observer

export_articles